Médiation par les pairs

Apprendre à résoudre des conflits

Parce qu’ils sont souvent plus aptes que les adultes à gérer les petits conflits entre jeunes, la  Ligue de l’enseignement propose de former des élèves médiateurs dans les établissements scolaires.

Le conflit fait partie intégrante de toute vie sociale, et les établissements scolaires n’en sont pas épargnés. En apprenant à surmonter les désaccords, chacun s’efforce alors de construire de nouvelles relations, en un mot de reconstruire du lien. Ce dispositif permettra de régler les petits conflits entre pairs qui existent dans les établissements scolaires, de rétablir la communication entre élèves, et ainsi, de favoriser un climat scolaire plus serein.

Les élèves médiateurs sont formés à l’écoute active, et outillés pour gérer des situations conflictuelles par la mise en mots et aux modes alternatifs de la résolution de conflit. La médiation constitue un outil privilégié puisqu'il s'agit, par un dispositif où intervient des médiateurs, de recréer les conditions d'une communication entre les personnes en conflit et d'élaborer des solutions acceptées par les deux parties.

Au niveau d'un établissement scolaire, cette démarche vise, à promouvoir une culture de la médiation pour résoudre des conflits, créer du lien au sein de la communauté éducative, et en dehors, par l'information, la sensibilisation de l'ensemble des pairs.

La formation des médiateurs s'est déroulée sur deux matinées, en décloisonnement, avec des volontaires tirés au sort parmi les CE2 CM1 CM2. Seize élèves ont été formés par l'intervenante de la Ligue de l’enseignement- Fédération des Loire Atlantique. Le but c'est la gestion des conflits entre élèves par d'autres élèves. Des élèves en conflit (sans violence) peuvent demander ou se faire proposer une médiation. La médiation a lieu dans un espace dédié, à un temps différé, quand la tension est suffisamment apaisée pour permettre le dialogue. Les élèves médiateurs suivent un protocole précis, auquel ils ont été formés : accueil, explication des règles de médiation (on écoute chacun son tour chacun des médiés) puis ils cherchent une solution tous ensemble. Les médiateurs ont travaillé en formation sur le déroulement mais aussi sur leur rôle et leur posture. La responsable du périscolaire, une employée municipale présente sur le temps de cantine des grands et la directrice ont participé à la formation. Elles sont chacune référentes pour le temps concerné. Une cohérence existe donc entre les trois temps de l'enfant : école, cantine et périscolaire. Le dispositif de médiation figure dans le PEDT. Les médiateurs se sont fortement impliqués dans leur fonction. L'ensemble des élèves a pris le dispositif très au sérieux. Pour la deuxième année, comme une partie des médiateurs est partie au collège, nous avons proposé que de nouveaux élèves deviennent médiateurs. Ils ont été tirés au sort parmi les -très nombreux- volontaires. Ils sont devenus « médiateurs stagiaires » et assistent aux médiations comme observateurs, ils apprennent sur le terrain aux côtés des médiateurs. Les médiations ont été fréquentes juste après la mise en place du dispositif. Elles sont maintenant plus occasionnelles. On peut faire le pari qu'à long terme, l'habitude de la médiation conduit à une diminution des conflits !
Marielle