Prises de position !

La situation dans laquelle le second tour des élections présidentielles a, une nouvelle fois, placé les électeurs et les électrices doit nous servir, une fois pour toute, de déclencheur.

Décennies après décennies, nous avons, toutes et toutes, laissé passer des actes, des paroles qui ont permis aux idées et thèses de l’extrême droite de prendre racine dans toutes les strates de la société. Le filtre idéologique de l’extrême droite nous imprègne qu’on le veuille ou non. Les idées « infréquentables » sont travaillées pour être banalisées. Elles portent sur des thèmes comme l’immigration, la famille, la préférence nationale, le rejet de la réflexion intellectuelle et de l’ouverture au monde, l’instillation de la peur de l’autre, le tout sécuritaire...

Notre mouvement et ses militant.e.s vont devoir faire preuve de courage pour bâtir une contre pensée, une contre-culture face à la vague brune. Un courage qui s’exprime par le vote encore et toujours, mais bien au-delà ! Nous avons à construire de nouveaux outils d’engagement démocratique et participatif pour interroger régulièrement les élus quant à la mise en œuvre de leurs engagements électoraux. Il nous faut mettre le débat, la recherche, la confrontation, la curiosité, l’ouverture d’esprit, au centre de nos engagements dans les espaces proposés par les associations locales et ceux de la fédération.

C’est ce que la Ligue de l’enseignement - FAL 44 propose quand elle organise ses journées fédérales, comme celle qui est programmée à Nantes, à la maison des Haubans, le 7 octobre prochain. C’est ce qu’elle promeut en développant la « Fabrique Jean Macé ».

Cette Fabrique a pour ambition de faire, des femmes et des hommes, des citoyen.ne.s acteur.trice.s de la société dans laquelle il.elle.s vivent. Au fil du temps, des ateliers vont s’ouvrir. Déjà deux sont en cours de création, l’un sur les transitions énergétiques, l’autre autour du bien vivre à l’école. Ils ont pour objectif de former, favoriser le temps de la recherche, échanger, rendre les sujets accessibles à toutes et tous, former des « passeurs et passeuses d’idées » qui se déplacerons dans le département en fonction des sollicitations, pour accompagner des temps d’échanges citoyens.

Certain.e.s élu.e.s se méfient des contrepouvoirs que représentent nos associations. Or, la démocratie ne souffre pas la médiocrité et la paresse intellectuelle qui mènent inéluctablement au populisme et aux thèses les plus dangereuses pour la République.

La Ligue de l’enseignement - FAL 44 souhaite que le vote citoyen s’exprime en faveur de projets clairement identifiés et compréhensibles. C’est dans cet esprit qu’elle invite à participer aux législatives qui se dérouleront en juin prochain.

Rejoindre la fabrique : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Télécharger le communiqué

File name: CD-Voter-et-agir-au-quotidien-Il-est-temps.pdf

9556 1342