Prises de position !

L’assemblée Générale de la Ligue de l’enseignement FAL 44 s’est déroulée le 16 novembre à Savenay. Elle a voté les grands axes d’orientation de la fédération, déclinés pendant les 4 années à venir par notre mouvement.

Elle a rappelé que nos actions visent à la construction d’une société plus juste et plus solidaire avec comme nécessité de s’appuyer sur les fondamentaux de notre mouvement depuis sa création.

Ainsi l’instruction des individu.e.s n’ouvre pas spontanément sur une pleine citoyenneté et un esprit critique. Elle est un horizon. Elle nécessite de prendre notre part de responsabilité collective. Les associations, dont la nôtre, n’ont pas toujours su épauler les citoyen.ne.s qui donnent de la voix pour plus de justice sociale et économique. L’accroissement des inégalités finit par briser, pour les plus démuni.es, la possibilité même d’être citoyen.ne.

La citoyenneté se travaille, elle s’éprouve et se renforce dans l’action. Aux illusions de la démocratie directe, nous préférons le développement de capacités collectives, d’un pouvoir d’agir qui soit aussi pouvoir de faire et de dire, de débattre, de comprendre, de peser. Le contrat social dans lequel nous nous inscrivons se situe sur plusieurs volets :

  • • Celui d’un modèle économique à nouveau vecteur d’intégration pensé dans une logique de fraternité et de justice sociale.
  • • Celui du retour du rôle d’ascenseur social de l’école non pas à visée méritocratique mais dans une visée d’égalité sociale pour l’ensemble des élèves.

Il s’agit avant tout de pouvoir donner la même place à chacun.e plutôt que les mêmes chances. Le concept d’égalité des chances est faussé par la réalité familiale des élèves en dehors de l’école, que ce soit en regard de leur lieu de vie ou du capital culturel et économique de leurs familles, qui influent sur leur capacité à s’intégrer et à réussir au sein du système éducatif.

L’Ecole reste en ce sens un temps et un espace fondamental pour éveiller et former à l’esprit critique. Agir en complémentarité de l’école publique dans tous les espaces de la vie demeure l’un de nos fondamentaux.

L’école de la République est, par essence, un espace de mixité sociale, culturelle et économique. Son éthique l’oblige au refus de toute ségrégation et sélection. A trop vouloir que l’école réponde aux besoins de l’emploi, lui-même en difficulté, et à l’évaluer en ce sens, nous avons oublié sa fonction inclusive essentielle : "La qualité de l’instruction scolaire […] se mesure à sa capacité à incarner la justice et à préparer un avenir solidaire.»

La question de la proximité est essentielle. Le réseau associatif et scolaire de la Ligue de l’Enseignement doit être un puissant instrument d’émancipation collective. Dans une société où les liens sociaux se distendent et où l'acceptation de l’autre dans ses différences reste difficile, notre engagement laïque nous enjoint à conjuguer émancipation individuelle et expression de la diversité culturelle.

Télécharger le communiqué

File name: CD12.19.Retours_AG.pdf

5083 1220